artist: Jennifer Lupien

Steel, Handmade paper and Sound Installation.  Variable Dimensions, 2009.

Enjoliveurs is an immersive and relational sound installation that evokes the monotony of everyday household chores. The interface used to play the sound is hung handmade paper sculptures, recalling the shape of victorian lampshades.  The size of the “lampshades”, larger than usual, specifies their role and presence as objects and the formal aesthetic choices of presentation suggests purity and are meant to lead the viewer to feel calm and comfortable around them.

The function of the lampshade in a domestic context is to decorate: it dresses a room, hides an unsightly bulb and dims an otherwise harsh light.  It acts as a beautifier.

The lampshades in Enjoliveurs are meant to figuratively act in a similar way, “beautifying” what is heard through them: the sounds of chores often disliked, sounds that everyone can relate to.  The sounds of our domestic life, now with us in a public space.

The height of the interface is such that most people will fit under them and are invited to do so.  The shape of the lampshades, similar to that of a gramophone, directs the sounds to surround the person standing under and blocks off surrounding noises.  The viewer can then experience the piece in an immersive and relational way, letting his or her imagination create the mental image relating to the sounds heard.

The length of the audio recording is 60 minutes, and is played as a loop

//////////////////////////////////////////////////////////////////

Acier, Papier fait main, Système audio. Dimensions variables. 2009.

Enjoliveurs est une installation sonore immersive et relationnelle qui évoque la monotonie des tâches ménagères quotidiennes. Les sculptures servant d’interface sonore sont suspendues du plafond par des chaînes et rappellent la forme d’abats-jours de style victorien. Leur format, plus grand que nature, spécifie leur rôle et présence en tant qu’objets, et l’esthétique formelle de présentation vise à suggérer pureté, calme et confort.

La fonction de l’abat-jour dans un contexte domestique est de décorer, il habille une pièce, dissimule un globe peu attrayant et tamise une lumière trop brillante. Il sert d’enjoliveur.

Les abats-jours de l’installation Enjoliveurs, visent à agir d’une façon similaire, en enjolivant ce que les sons qu’ils projètent représentent: ces tâches ménagères souvent méprisées, auxquels une grande majorité de nous pouvons s’associer. Les sons entendus nous ramènent à l’endroit d’où nous venons, à l’endroit où nous nous sentons confortable et en sécurité: notre vie domestique, ici recrée de façon sonore dans un endroit public.

La hauteur à laquelle les sculptures sont accrochées est pensée de façon à inviter le spectateur à se tenir sous l’installation. La forme des abats-jours, similaire à celle du gramophone, dirige le son pour entourer la peronne et bloquer les sons extérieurs. Le spectateur peut alors vivre l’oeuvre de façon immersive et établir une relation entre les sons entendus et les images mentales qu’ils provoquent.

About us