artiste / artist : Antonia Hernández

Domestic Porn is a real fiction, an exploration at the point of intersection between domestic space and pornography. Despite its reproductive function, domestic space has been conceived as a sexlessspace, or at least a pornless one. What happens, then, when it is crossed by pornography and its hypervisibility? is that intersection possible? Are they mutually exclusive? If either wins, which is it?

There are several examples of that intersection, with different results. Amateur porn is one. ‘Tuppersex’ meetings is another. Is it possible to investigate without leaving this intersection and without creating ambivalence?
I chose three different avenues of exploration:

    1. Pornography into domestic space
    What happens when a camera is introduced in the everyday life? Perhaps this new
    consciousness transforms a peaceful housewife into a porn star. How is the backstage of sexual intercourse? Could it still be pornographic? Is just the intrusive presence of the camera pornographic act?
    2. Domestic space in a pornographic way
    This aspect is concerned with the hypervisualization of domestic space, its representation beyond reality. When is it necessary to force angles and actions to make them more visible or revealing their hidden content. Here appears the word ‘obscene’, literally, out of scene, commonly associated to pornography. Could domestic work be an obscene thing?
    3. Semiotics of the bedroom
    Loosely based on Martha Rosler’s “Semiotics of the Kitchen”, I tried to dissect sexual intercourse into different actions with no arousal intention. Is it still pornographic? If they don’t have pornographic use, could they be pornographic only as a result of their deconstruction? What is the role of the context, the space?

This research could help to elucidate the question about what happens with pornography inside maybe its privileged space, the home, or darken it even more.



/////////////////////////////////////////////////////////////////



Domestic Porn est une fiction réelle, une exploration du point d’intersection entre l’espace domestique et la pornographie. Malgré sa fonction reproductive, l’espace domestique a été conçu comme un “espace asexué”, ou du moins, comme sans porno. Que se passe-t-il alors quand il est traversé par la pornographie et par son hyper visibilité? Ce croisement est-il possible? Sont-ils mutuellement exclusifs? Si l’un gagne, lequel est-ce?

Il y a plusieurs exemples de cette intersection, avec différents résultats. Le porno amateur en est un. Les rencontres ‘Tuppersex’ en sont un autre. Est-il possible de mener une recherche sans partir de cette intersection et sans créer une ambivalence?

J’ai choisi trois différentes possibilités d’exploration:

    1. La pornographie dans l’espace domestique

    Que se passe-t-il lorsqu’une caméra est introduite dans la vie quotidienne? Peut être que cette nouvelle conscience transforme une paisible femme au foyer en star du porno? Comment est la partie cachée du rapport sexuel? Pourrait-elle toujours être pornographique? Est-ce juste la présence intrusive de la caméra qui est un acte pornographique?

    2. L’espace domestique au sens pornographique

    Cet aspect renvoie à l’hyper visualisation de l’espace domestique, sa représentation au-delà de la réalité. Quand est-il nécessaire de forcer les angles et les actions pour rendre plus visible ou révélateur leur contenu caché? Ici, l’on voit apparaître le mot ‘obscène’, qui signifie littéralement, hors de scène, et qui est communémment associé à la pornographie. Le travail domestique pourait-il être une chose obscène?

    3. La sémiotique de la chambre

    Assez librement inspirée par “Semiotics of the Kitchen” de Martha Rosler, j’ai essayé de disséquer le rapport sexuel de différentes manières, en tant que tel, sans l’intention de créer une quelconque excitation. Est-ce toujours pornographique? S’ils n’ont pas d’utilisation pornographique, pourraient-ils être seulement pornographiques par le simple résultat de leur déconstruction? Quel est le rôle du contexte, de l’espace?

About us